NEW IN STORES
I think the idea of mixing luxury and mass-market fashion is very modern, very now - no one wears.
FOLLOW US:
Newsletter Pop-up
  • Pas de produits dans le panier
[contact-form-7 404 "Not Found"]

Les diamants célèbres

Home / Les diamants célèbres

Les diamants célèbres

Le Diamant Cullinan

Le Cullinan est le plus gros diamant du monde. Il est découvert le 26 janvier 1905 dans la mine Premier, située près de Pretoria (Afrique du Sud) et il porte le nom du propriétaire de la mine où il fut découvert, Sir Thomas Cullinan. Il pesait 3 160 carats. Il fut alors découpé en 105 pierres de tailles différentes. Les deux diamants les plus importants sont le Cullinan I (530 carats) qui orne le sceptre de la famille royale britannique et le Cullinan II (317 carats) qui est quant à lui monté sur la couronne impériale.

Le Diamant Régent

Le Régent est un diamant blanc découvert en 1698 à Golconde, en Inde du Sud. Il tient son nom du régent Philippe d'Orléans, l'un de ses premiers acquéreurs. En 1717, Philippe d’Orléans l’achète et l’offre à Louis XV à l’occasion de son sacre. Il est probablement l’un des plus beaux diamants du monde. Parfaitement pur et blanc, il pèse 137 carats. Il fait depuis lors partie du patrimoine national français. Il est visible lui aussi au Musée du Louvre.

Le Diamant Excelsior

Ce diamant fut découvert en Afrique du Sud, le 30 juin 1893, à la mine de Jagersfontein. Il est de couleur bleue. Le diamant brut pesait environ 995 carats. En 1904, il fut taillé à Amsterdam par Asscher and Co. en 21 diamants, dont 8 poires de 69,68 cts, 47,03 cts, 46,90 cts, 34,91 cts, 24,31 cts, 16,78 cts, 13,86 cts, 9,82 cts, 3 marquises, 40,23 cts, 28,61 cts, 26,30 cts et 10 ronds brillants pour un poids total de 20,33 carats.

Le Diamant Hope.

Le Hope, du nom de la famille qui en fut propriétaire à partir de 1824, est un diamant retaillé à partir du Bleu de France. C'est le plus gros diamant bleu 45,52 carats. Il provient des Indes. Le Hope a la réputation d'être un diamant maudit, puisque certains de ses propriétaires successifs auraient connu une fin trouble, voire tragique. Il figure parmi les pièces du National Museum of Natural History, à Washington, D.C, aux États-Unis.